Source : Infection Auteur : Härter G et al

ANALYSE:

Commentateur : Dr David REY.

Objectif :

  • Description clinique des patients infectés par le VIH, ayant fait une infection COVID
Principaux résultats :
  • Age moyen: 48 ans,
  • 30 hommes.
  • Charge virale VIH indétectable: 30/32. Médiane CD4: 670/mm3 (69-1715).
  • 42% ont été hospitalisés, dont 43% en réanimation. 3 décès sur 32 patients.
  • 22 patients étaient sous TDF ou TAF,
  • 20 sous anti-intégrase et 4 sous inhibiteur de protéase (darunavir boosté).
Conclusion :
  • Mortalité élevée sur un petit effectif (9%) en partie liée à âge et comorbidités. Manifestement pas d’effet protecteur des ARV, notamment des IP.
Accédez à l’analyse complète ICI.


Source : Journal of International AIDS Society Auteur : Enver Akalin and al.

ANALYSE:

Commentateur : Dr David REY.

Objectif :

  • Résumé de l’efficacité clinique des ARV sur les virus SARS, MERS et SARS-CoV-2
Principaux résultats :
  • Pas de bénéfice dans les essais randomisés, les études observationnelles ne sont pas concluantes.
  • Based on available evidence it is uncertain whether LPV/r and other antiretrovirals improve clinical out- comes in severe symptomatic disease or prevent infection among patients at high risk of acquiring COVID-19.
Conclusion : 
  • Pas d’efficacité démontrée des ARV sur SARS, MERS et COVID-19
Accédez à l’analyse complète ICI.


Source : Pharmacological Research Auteur : Agostino Riva and al.

ANALYSE:

Commentateur : Dr David REY. Principaux résultats : 3 patients infectés VIH (2 hommes et 1 femme, 57 à 63 ans), font une infection COVID prouvée, alors qu’ils sont sous darunavir boosté tous les 3, avec un bon dosage plasmatique juste avant le COVID (donc une bonne observance). Tous les 3 étaient en charge virale indétectable. Traitement du COVID: darunavir maintenu dans 1 cas, passage au lopinavir dans les 2 autres, dans tous les cas avec hydroxychloroquine. Evolution favorable, mais 2 sont encore hospitalisés. Conclusion : Confirme l’absence d’efficacité du darunavir sur le SARS-CoV-2. Accédez à toute l’analyse ICI.


Source : The Lancet HIV

Auteur :JL Blanco


ANALYSE

Commentateur : Dr David REY

Objectifs :

  • Première description d’infections COVID chez des patients infectés par le VIH

Principaux résultats :

  • 3 hommes et 2 transgenres (au total 4 HSH).
  • Tous ont moins de 50 ans, 2 ont 1 comorbidité (asthme, hypothyroïdie).
  • Sur le plan du VIH: 4 ont des CD4 > 400/mm3, la charge virale est indétectable chez 4 d’entre eux.
  • Traitement en cours avant le COVID: trithérapie avec IP (2) et anti-intégrase (2).
    • Tous les 5 sont traités par IP pour le COVID (lopinavir: 3, darunavir: 2), associé à hydroxychloroquine (4 patients), azithromycine (3), interféron beta (2), corticoïdes (2), tocilizumab (1). 4 patients sont sortis, le 5ème reste en soins intensifs.

Points forts :

  • Premier article sur COVID chez des patients infectés par le VIH.

Points faibles : 

  • Cocktail thérapeutique du COVID conséquent !!!

Conclusions :

  • Parmi les patients hospitalisés à Barcelone pour COVID-19, la part des patients infectés par le VIH représente environ 1%.
  • Ils sont plutôt jeunes.
  • Les ARV ne semblent pas protéger du COVID ! 4/5 ont des CD4 normaux et une charge virale indétectable.

Lire l’analyse détaillée ICI.


Télécharger l’article complet

© Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 2020 - Tous droits réservés