Source : Acta Obstet Gynecol Scand Auteur : Zaigham M et Andersson O

ANALYSE

Commentateur : Dr Philippe DERUELLE Objectif :
  • Résumer les manifestations cliniques et les résultats maternels et périnataux de COVID ‐ 19 pendant la grossesse rapportées dans la littérature
Principaux résultats :
  • La plupart des études rapportent des femmes se présentant au troisième trimestre avec de la fièvre (68%) et de la toux (34%). Une lymphocytopénie (59%) avec une protéine C réactive élevée (70%) a été observée et 91% ont été accouchées par césarienne. Trois admissions en unité de soins intensifs maternels ont été notées mais aucun décès maternel. Un décès néonatal et un décès intra-utérin ont également été signalés.


Source : Radiology. 2020 Feb 26 AuteurTao Ai MD, Zhenlu Yang MD, Hongyan Hou , Chenao Zhan, Chong Chen, Wenzhi, Qian Tao, Ziyong Sun, Liming Xia 

ANALYSE

Commentateur

Dr REY David

Objectif

Intérêt diagnostic du scanner thoracique par rapport à la PCR en cas de suspicion de COVID-19.

Points forts

Effectif important. PCR répétées dans un sous-groupe de patients, donc données sur délai de positivation et de négativation.

Points faibles

Etude rétrospective, PCR et scanner proches dans le temps, mais pas simultanés. Quelle certitude diagnostique en cas de PCR négative ?

Conclusion

Le scanner a une très bonne sensibilité (97%) pour le diagnostic de COVID-19, mais une mauvaise spécificité. Vous pouvez télécharger l’analyse ICI.


Source : AJR 2020; 214:1–6 AuteursWei Zhao, Zheng Zhong,Xingzhi Xie, Qizhi Yu, Jun Liu
 

ANALYSE

Commentateur

Dr Oberlin Matthieu

Objectif

Décrire les lésions observées en cas d’infection Covid-19 en fonction du devenir.

Thème

Association entre gravité des malades et images scannographiques.

A Noter

Malgré un faible échantillon, des images particulières semblent associées au pronostic péjoratif (architectural distortion, traction bronchiectasis, intrathoracic lymph node enlargement, and pleural effusions). Nous n’avons cependant aucune information sur les antécédents des malades : anomalies préexistantes ?

Points forts

Premières données sur le pronostic.

Points faibles

Concordance des interprétatons inconnue Définition des formes sévères et non sévères imprécise Pas de description clinique des populations (SpO2, FR…)

Conclusion

La présence d’images scannographiques comme les bronchectasies de traction avec distorsion architecturale, adénopathie set épanchements pleuraux paraissent être de mauvais pronostic.
Vous pouvez télécharger l’analyse ICI.


Source : American Journal of Roentgenology Auteurs : Sana SalehiAidin AbediSudheer Balakrishnan, Ali Gholamrezanezhad

ANALYSE

Commentateur

Dr Oberlin Matthieu

Objectif

Identifier les caractéristiques scannographiques de l’infection à Covid-19 pour son diagnostic, identifier les différentes étapes de l’infection. Essayer de corréler des images aux données de gravité clinique et au pronostic.

Thème

Revue de la littérature concernant les images scanographiques observées dans les infections à covid.

A Noter

Les manifestations les plus fréquentes sont les opacités en verre dépoli (88,0%), le caractère bilatéral (87,5%) et multilobaire (78,8%) et la distribution périphérique (76,0%). Les lésions évoluent avec le stade de la maladie : en cas de progression rapide (entre 3° et 7° jour), apparition de condensations alvéolaires et de bronchogrammes.

Points forts

Première synthèse des données.

Points faibles

Définition de l’infection à covid-19 possiblement non homogène (données scannographiques? RT-PCR? Type de prélèvement?) Faible taille des échantillons.

Conclusion

Première synthèse des données iconographique pouvant servir, outre de pédagogie, de base de comparaison pour des études pronostiques ultérieures. Des études plus complètes sont nécessaires pour comprendre la variété des images observées et leur éventuel caractère pronostic.   Vous pouvez télécharger l’analyse ICI.

© Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 2020 - Tous droits réservés