Source : Direction Générale de la Santé

Date : actualisée


COMMUNIQUE – FICHE PROFESSIONNELS DE SANTÉ

En phase épidémique, comme lors d’une épidémie de grippe, les patients présentant une forme simple ou modérée devront pouvoir être pris en charge en ville en utilisant les ressources médicales et paramédicales du territoire et en mobilisant l’ensemble des acteurs. Cette prise en charge ambulatoire a vocation à être organisée par les professionnels de santé habituels des patients sur la base des recommandations ci-dessous. En phase épidémique, les patients seront ainsi invités, en cas de symptômes évocateurs du Covid-19, à contacter leur médecin traitant, sauf en cas de signe de gravité où la recommandation restera d’appeler le SAMU-centre 15. Il convient également d’anticiper et d’organiser en parallèle des circuits en ville pour la prise en charge des patients sans médecin traitant ou dont le médecin traitant n’est pas disponible.

Lire la suite ….

 


Télécharger l’article complet

7 avril 2020 Recommandations

Source : Haut Conseil de la santé publique

Date : 31 Mars 2020


AVIS

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a été saisi le 24 mars 2020 par la Direction générale de la santé (DGS) au sujet de la protection des personnels de collecte de déchets au cours de l’épidémie de Covid-19. Les professionnels de la collecte et du traitement des déchets (déchets ménagers et déchets d’activités de soins à risques infectieux –DASRI-) ont sollicité les Ministères chargés de la santé et de l’écologie afin que leur personnel puisse bénéficier en priorité de masques respiratoires afin de les protéger du risque d’infection par le virus responsable du Covid19. Le Directeur général de la prévention des risques (DGPR) a questionné plus spécifiquement la DGS sur les mesures de précaution pour les agents de la collecte des déchets ménagers et les agents des centres de tri des déchets issus de la collecte sélective.

Lire plus …

read more …..

 


Télécharger l’article complet

7 avril 2020 Recommandations

Source : AFEF – Société Française d’Hépatologie

Date : 6 Avril 2020


RECOMMANDATION

Les objectifs de ce document sont de faire l’état des lieux des connaissances sur les relations entre COVID-19 et foie et d’anticiper le parcours de soins le plus sécurisé possible des patients atteints de maladie du foie et d’atténuer l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les ces patients.

Lire la suite …


Télécharger l’article complet

6 avril 2020 Recommandations

Source : Communiqué de l’Académie nationale de médecine

Date : 5 Avril 2020


RECOMMANDATION

La courbe épidémique de Covid-19 montre qu’un plateau s’amorce dans les 53 Etats Membres de la zone Euro de l’OMS.1 En l’absence, à ce jour, de vaccin, de traitement antiviral efficace démontré, et dans une situation de pénurie de masques et de tests diagnostiques, force a été, en France comme dans de nombreux pays, de recourir à la méthode du confinement de la population à domicile. Le confinement avait pour but de ralentir la propagation du virus et d’atténuer la brutalité de l’afflux de malades dans les établissements de santé, en particulier des cas les plus graves dans les services de réanimation dont les capacités sont limitées. Ce confinement a un fort impact économique et social.

Lire la suite …


Télécharger l’article complet

6 avril 2020 Recommandations

Source : Communiqué de l’Académie nationale de médecine

Date : 2 Avril 2020


RECOMMANDATION

Recommandations de l’Académie nationale de Médecine :

  • en situation de pénurie de masques1 et alors que la priorité d’attribution des masques FFP2 et des masques chirurgicaux acquis par l’État doit aller aux structures de santé (établissements de santé, établissements médico-sociaux, professionnels de santé du secteur libéral) et aux professionnels les plus exposés, l’Académie nationale de Médecine recommande que le port d’un masque « grand public », aussi dit « alternatif », soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement ;
  • en phase de décroissance de la courbe épidémique, la volonté des pouvoirs publics d’atténuer autant que possible l’impact économique et social de la pandémie conduira à une décision de levée du confinement à domicile de la population. Afin que la levée du confinement puisse être la plus précoce et la moins risquée possible, l’Académie nationale de Médecine souligne l’importance que cette levée du confinement s’accompagne d’un maintien des mesures barrières actuellement préconisées jusqu’au contrôle de la circulation du virus attesté par l’absence de nouveau cas déclaré pendant une période de 14 jours. Dans le cadre de cette levée du confinement, le port obligatoire d’un masque « grand public » ou « alternatif » par la population devrait être maintenu ;
  • en France, l’habitude n’a pas été prise de constituer un petit stock de masques anti-projection dans chaque foyer. La pénurie de masques risquant de durer encore quelques semaines, force est de recourir, actuellement et en vue de la sortie du confinement, à l’utilisation d’un masque « grand public » ou « alternatif ». L’Académie nationale de Médecine recommande que les indications pratiques pour la fabrication d’un tel masque2 3 4 soient largement portées à la connaissance de la population.

Télécharger l’article complet

3 avril 2020 Recommandations


Les établissements autorisés en psychiatrie, au même titre que l’ensemble des établissements, adaptent leur prise en charge pour la mise en œuvre des consignes gouvernementales décidées face à l’augmentation rapide du nombre de cas COVID-19 en France. Cette fiche rédigée le 22 mars 2020 dans le contexte du passage au stade 3 de l’épidémie au niveau national, vise à accompagner les acteurs dans ces réorganisations urgentes.


Télécharger l’article complet

31 mars 2020 Recommandations

Source : Société Francophone Nutrition Clinique et Métabolisme

Auteur : Ronan Thibault et al.


CONTEXTE

L’épidémie virale causée par le nouveau Coronavirus SARS-CoV-2 est responsable de la maladie liée au Coronavirus-2019 (Covid-19). Cette épidémie impose des bouleversements dans nos organisations en établissements de santé qui ne doivent pas occulter l’importance du soin nutritionnel.

Ce document a été élaboré par la Société Francophone de Nutrition Clinique et Métabolisme (SFNCM) à destination des professionnels de santé travaillant en établissements de santé pour les aider à prendre en charge les patients dénutris ou à risque nutritionnel hospitalisés, en service conventionnel ou en réanimation :

  • en premier lieu les patients atteints de la maladie liée au Coronavirus-2019 (Covid-19), qui est la maladie infectieuse respiratoire causée par le nouveau Coronavirus SARS-CoV-2, incluant les patients de réanimation,
  • mais aussi tout autre patient hospitalisé, dont la prise en charge ne doit pas être pénalisée.

Le diagnostic nutritionnel et la prise en charge nutritionnelle précoce des patients Covid-19 doivent être intégrés dans la stratégie thérapeutique globale, comme pour toute situation aigüe d’agression métabolique.

Ce document a été élaboré dans l’urgence de la crise sanitaire par un groupe d’experts, en se basant sur les recommandations nationales et internationales disponibles dans le domaine de la dénutrition, des états d‘agression métaboliques aigus et de la réanimation à la date du 23 mars 2020. Il pourra évoluer si nécessaire en fonction de connaissances nouvelles plus spécifiques sur la maladie Covid-19.

Nous espérons qu’il apportera aux professionnels de santé, surtout non spécialisés en nutrition, des repères utiles pour la prise en charge des patients hospitalisés en cette période d’épidémie et de confinement intra-hospitalier.

 


Télécharger l’article complet

© Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 2020 - Tous droits réservés