Source : Haut Conseil de la santé publique

 


AVIS

relatif à l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans le Covid-19

24 mai 2020

Le Haut Conseil de la santé publique HCSP a été saisi en urgence par courriel en date du 23 mai 2020 afin de donner un avis sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans le Covid-19. Le DGS souhaite disposer de l’avis du HCSP s’agissant de l’évolution de l’accès aux thérapeutiques contre le Covid-19 à la suite de la publication du récent article du Lancet sur l’analyse bénéfices risques de cette molécule dans différentes conditions. La DGS demande en particulier au HCSP d’indiquer également si son analyse collégiale remet en cause les mesures du décret n° 2020-314 du 25 mars 2020 complétant le décret n° 2020 -293 du 23 mars 2020 pour faire face à l’épidémie de Covid19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.


Télécharger l’article complet

23 mai 2020 Actualités

Source : Santé publique France

 


Point épidémiologique national

Points clés hebdomadaires :

  • Depuis sept semaines, les indicateurs épidémiologiques de circulation du SARS-CoV-2 sont en baisse en France, à l’exception de Mayotte − diminution des recours pour COVID-19 aux urgences hospitalières traduisant une diminution des nouvelles contaminations − diminution du nombre des nouvelles hospitalisations, des nouvelles admissions en réanimation de patients COVID-19, des nombres de patients hospitalisés et des patients en réanimation
  • Légère augmentation des nombres d’actes SOS Médecins en semaine 20, mais part d’activité stable depuis plus de deux semaines
  • A Mayotte, maintien de la circulation du SARS-CoV-2 à un niveau élevé
  • Patients à risque pour COVID-19 − réanimation : 83% des cas avec comorbidités et 54% âgés de 65 ans et plus − décès : 86% avec comorbidités et au moins 93% âgés de 65 ans et plus
  • Régression des syndromes inflammatoires multi systémiques survenus chez l’enfant et en lien avec l’épidémie de COVID-19 Excès de mortalité toutes causes au niveau national, particulièrement marqué dans les régions Grand Est et Ile-de-France et notamment lors des semaines 13 à 17 et tendant à revenir à des niveaux habituels

Télécharger l’article complet


Source : HAS  

RÉPONSES RAPIDES DANS LE CADRE DU COVID 19

Concernant le suivi des personnes vivant avec le VIH pendant la pandémie de COVID-19
  • Réponse rapide n°1 : les personnes vivant avec le VIH avec une charge virale non contrôlée ou avec des CD4 <200/mm3 sont à risque présumé de développer une forme grave d’infection au COVID-19.
  • Réponse rapide n°2 : la sortie de la période de confinement doit permettre une reprise progressive du suivi clinique, biologique et thérapeutique des personnes vivant avec le VIH au rythme habituellement recommandé

22 mai 2020 Actualités

Source : Clinical Infectious Diseases Auteur : Cristina Gervasoni et al

ANALYSE:

Commentateur : Dr David REY. Objectif : Description clinique des patients infectés par le VIH, ayant fait une infection COVID, et leur évolution Principaux résultats :
  • 47 patients: 28 COVID prouvés (PCR:26 et sérologie: 2), et 19 probables.
  • Hommes: 76%, âge moyen de 51 ans, seuls 3 patients n’ont pas une charge virale VIH indétectable.
  • La plupart ont plus de 350 CD4/mm3. Près de 64% ont 1 comorbidité.
  • Environ 80% sont sous anti-intégrase, et 11% sous anti-protéase. 13 patients sont hospitalisés, il y a 2 décès.
Conclusion :
  • Plus grande série à ce jour de PVVIH avec une infection COVID.
  • Population masculine, et plus jeune que les patients non VIH avec COVID.
  • Pas d’effet protecteur des ARV.
  • Bon pronostic dans ce contexte d’une infection VIH traitée et contrôlée, ce qu’on savait déjà.
Lire l’analyse ICI.

11 mai 2020 Actualités

Source : Santé publique France

 


Point épidémiologique Grand-Est

Qu’est-ce qui est déjà connu de la situation en Grand Est ?

Les premiers cas confirmés de Covid-19 ont été enregistrés en semaine 09-2020 (24 février-01 mars) et le pic de l’épidémie a eu lieu en semaine 13-2020 (23-29 mars) en médecine de ville et dans les structures d’urgence. Depuis, l’activité Covid-19 en ville (associations SOS Médecins et médecins généralistes participant au réseau Sentinelles) et dans les structures d’urgence est en recul ainsi que le taux de tests positifs dans les laboratoires de biologie médicale de ville et hospitaliers. Une diminution des hospitalisations pour Covid-19, des admissions en réanimation et soins intensifs et des décès rapportés par les établissements sanitaires a également été observée confirmant l’efficacité des mesures de confinement et de distanciation sociale mises en place à partir du 17 mars 2020. Le niveau de circulation du virus demeure cependant encore élevé dans certains territoires de la région. Le strict respect des mesures de distanciation sociale demeure une nécessité absolue pour enrayer la circulation du virus.

accédez au dossier complet.


Télécharger l’article complet

11 mai 2020 Actualités

Source : Santé publique France

 


Point épidémiologique national

Points clés hebdomadaires :

  • Depuis cinq semaines, les indicateurs épidémiologiques de circulation du SARS-CoV-2 sont en baisse en France, à l’exception de Mayotte − diminution des recours pour COVID-19 SOS Médecins et aux urgences hospitalières traduisant une diminution des nouvelles contaminations − diminution du nombre des nouvelles hospitalisations, des nouvelles admissions en réanimation de patients COVID-19, des nombres de patients hospitalisés et des patients en réanimation
  • Intensification de la circulation du SARS-CoV-2 à Mayotte
  • Patients à risque pour COVID-19 − réanimation : 80% des cas avec comorbidités et 53% âgés de 65 ans et plus − décès : au moins 84% avec comorbidités et 92% âgés de 65 ans et plus
  • Excès de mortalité toutes causes au niveau national et particulièrement marqué dans les régions Grand Est et Ile-de-France
  • Adoption moins systématique des mesures de protection au cours du temps et depuis le début du confinement, seul le port du masque en public est en augmentation

Lire l’article


Télécharger l’article complet


Source : The Lancet

Auteur : Mei and al.


ABSTRACT:

December, 2019, witnessed a massive outbreak of coronavirus disease 2019 (COVID-19) triggered by the severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARSCoV-2) in Wuhan, Hubei, China, which has now turned into a global public health crisis. Fighting the pandemic of COVID-19 has become the main challenge for all clinicians.

 


Télécharger l’article complet


Source : ORCID

Auteur : H. Javelot et al.


Letter to editor :

The coronavirus disease 2019 (COVID-19) pandemic has caught the scientific community and hospitals off-guard and the race is on as clinicians grapple with novel treatment strategies and constantly changing recommendations. Patients with mental health disorders are particularly vulnerable to the coronavirus outbreak for various reasons, including cognitive impairment, little awareness of risk, diminished efforts regarding personal protection, and more barriers in accessing timely health services.

 


Télécharger l’article complet

© Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 2020 - Tous droits réservés