Réponses rapides dans le cadre du COVID-19 – Prise en charge ambulatoire des patients ayant une épilepsie

6 mai 2020

Source : HAS


L’essentiel :

Réponse rapide n°1 : Les patients atteints d’épilepsie ne sont pas à risque de développer une forme sévère de COVID-19 en l’absence de polyhandicap associé.

Réponse rapide n°2 : Afin de protéger les patients d’une contamination, le maintien de la continuité de la prise en charge est assuré par le médecin traitant, au mieux par téléconsultation, en lien avec le neurologue ou le neuropédiatre.

Réponse rapide n°3 : Au cours de la consultation de suivi, le médecin traitant questionne le patient sur : l’existence de crise (calendrier), l’observance du traitement (incluant comment le médicament est pris et la posologie), l’anxiété liée au contexte épidémique, les possibles troubles psychiatriques liés au confinement ou non, les effets indésirables des médicaments antiépileptiques.

Réponse rapide n°4 : Le médecin traitant revoit avec le patient les stratégies pour le protéger d’une recrudescence des crises en insistant sur l’adhésion au traitement et en prescrivant les traitements adaptés pour les affections intercurrentes.

Réponse rapide n°5 : L’hydroxychloroquine peut réduire le seuil épileptogène et provoquer des crises épileptiques


Télécharger l’article complet

© Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 2020 - Tous droits réservés