Interleukin-6 Use in COVID-19 Pneumonia Related Macrophage Activation Syndrome

7 avril 2020

Source : ResearchGate

Auteur :Kassem Sharif, Charlie Bridgewood


ANALYSE

Commentateur : Dr Thomas LAVAUX

Thème : 

Mécanisme du syndrome d’activation macrophagique pulmonaire en lien avec l’IL-6

A noter :

L’IL-6 semble jouer un rôle important dans la physiopathologie de l’infection à SARS-CoV-2. Différents modèles de pneumopathie virales ou toxiques ont montré une augmentation d’IL-6 dans une phase dite hyperinflammatoire. Cette phase hyperinflammatoire, qui ressemble à un syndrome d’activation macrophagique, est d’abord limitée à la sphère pulmonaire. Elle semble pouvoir s’étendre dans les formes de SARS-Cov-2 les plus sévères, induisant une tornade cytokinique extrêmement délétère. Le caractère biphasique de cette infection est également noté, en particulier pour définir des stratégies thérapeutiques adaptées. Des schémas et un résumé de la physiopathologie de ce syndrome d’activation macrophagique pulmonaire complète cette synthèse.

Conclusion :

une intervention thérapeutique anti-inflammatoire, basées par exemple sur des molécules bloquants l’IL-6 (anti-il6r) est envisageable compte-tenu de l’implication de cette interleukine dans les modèles de pneumopathies proches de celle du COVID19. La place des corticostéroïdes est également discutée.

ABSTRACT

Severe COVID-19 associated pneumonia patients may exhibit features of systemic hyperinflammation designated under the umbrella term of macrophage activation syndrome (MAS) or cytokine storm, also known as secondary haemophagocytic lymphohistocytosis (sHLH). This is distinct from HLH associated with immunodeficiency states termed primary HLH – with radically different therapy strategies in both situations. COVID-19 infection with MAS typically occurs in subjects with adult respiratory distress syndrome (ARDS) and historically, non-survival in ARDS was linked to sustained IL-6 and IL-1 elevation. We provide a model for the classification of MAS to stratify the MAS-like presentation in COVID-19 pneumonia and explore the complexities of discerning ARDS from MAS. We describe the potential impact of viral load and therapy timing towards improving the outcome of IL-6 antagonism and other immunomodulatory therapies.


Télécharger l’article complet

© Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 2020 - Tous droits réservés