Réponse immunitaire innée et SARS-CoV

6 avril 2020

Source : CHU de Strasbourg

Auteur : Dr Thomas LAVAUX


ETUDE 

Le syndrome de réponse inflammatoire systémique, réponse inflammatoire excessive, est un mécanisme étudié depuis plus de trente ans dans les infections d’origine bactériennes. L’infection a SARS-CoV de 2003 a permis de comprendre un certain nombre de mécanismes de la réponse immunitaire innée à cette infection virale. Pour ce SARS-CoV, son caractère bi-phasique, une réponse antivirale initiale puis la tornade cytokinique secondaire avec l’atteinte pulmonaire grave sont des phénomènes qui ont été reproduits sur des modèles animaux. Le parallèle entre SARS-CoV et SARS-CoV-2 est utile en attendant plus de données fondamentales sur cette nouvelle souche virale, afin de mieux comprendre les mécanismes biologiques sous-jacents. Nous espérons que ces données compilées permettront d’éclairer le choix des stratégies thérapeutiques présentes et à venir. Ce document est amené à évoluer au fur et à mesure de la publications de nouveaux travaux scientifiques sur le sujet.

 


Télécharger l’article complet

© Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 2020 - Tous droits réservés